Suzanne Allec

1931

de Chauffayer

 Décès de Raymond Mathieu

« Il a été tué dans la forêt de pins de Bellecare. Ce jeune natif de Cannes était réfugié chez des cousines de Chauffayer et participait à quelques opérations du maquis basé au-dessous de la brèche de Fareaux. Il s’abritait dans une cabane construite avec des planches fournies par la scierie Abert.  Porteur d’un message, il a été tué vers la route de Beaurepaire mais on ignore si ce sont des allemands ou des éléments de la Gestapo qui en sont responsables. J’ai tricoté de nombreuses paires de chaussettes pour ces jeunes qui souffraient du froid dans leur abri de fortune.

Découverte sur corps de Pierre PELLEGRIN

« J’étais, à l’époque de la libération, placée comme bergère chez un agriculteur de Beaufin . Alors que nous nous rendions avec une amie, à la fête du Motty qui se tient entre le 4 et 8 Septembre, nous avons aperçu sous le  pont du loup en aval du Motty un corps flottant dans l’eau. Des racines l’avaient empêché de suivre le fil de la rivière.

Nous sommes allés au Motty et avons demandé à l’aubergiste qu’il avertisse M. Reynier, maire d’Aspres-les-Corps. Ce dernier a averti les gendarmes. Après identification, il fut reconnu qu’il s’agissait de Pierre Pellegrin de St Bonnet recherché depuis plusieurs jours par son père et ses amis.

Il avait été vraisemblablement exécuté par l’une des patrouilles allemandes qui sont passées à plusieurs reprises sur la nationale 85 et jeté dans les eaux de la Séveraisse. Les amis maquisards  du malheureux disent qu’il était porteur d’un pli et aurait eu une arme. Madame ALLEC dit garder le souvenir de l’émoi ressenti lors de cette découverte. C’était horrible.

Leave a Reply