Joseph Catelan

1920

de La-Chapelle-en-Valgaudemar

        Pour ce qui est de Jeunesse et Montagne je peux dire que c’était ouvertement une école de résistance même si ce n’était pas sa mission officielle. Mon frère a suivi toute sa période obligatoire dans la section du Valgodemard et participé ensuite aux  opérations organisées. »

« Personnellement, j’étais de la classe 40. Alors séminariste et  j’ai été Réfractaire au STO. Cela a été pour moi une période très difficile de ma vie car mes supérieurs n’étaient pas favorables à ce refus qu’ils considéraient comme une désertion. Ils disaient  aux jeunes que leur devoir était de partir, qu’ils auraient à aider ceux qui acceptaient de le faire et à ceux qui étaient prisonniers de guerre et n’avaient aucun appui spirituel. Cependant tous les prêtres n’étaient pas de cet avis puisque certains se sont engagés dans la résistance ou tout au moins l’ont fortement aidé. »

Un milicien, pseudo séminariste nommé Grasset

« Il devait connaître mon refus de partir en Allemagne mais ne m’a jamais vendu. Ma maman le recevait si bien, avait de petites attentions pour lui. Vous pensez  un ami de son fils et séminariste de surcroît. »

Lettre du préfet adressée au père de Joseph Catelan

Leave a Reply