Ils se souviennentSouvenirs de résistance

Jean Bertrand – Souvenirs de Résistance – #28

Jean Bertrand

1940

de Laye

Le combat de Laye vécu par un enfant de 4 ans

 

« J’ai de vagues souvenirs : Quand les allemands ont commencé à mettre le feu au village, mes parents m’ont pris avec mon petit lit rose et nous ont monté à la cime du pré derrière notre maison. Mort de peur je ne bougeais pas et attendais que mes parents reviennent après avoir essayé de récupérer divers objets dans la maison. Ils  m’ont ensuite emmené nous cacher dans les bois. »

« Mon grand père joseph avait été mis tout nu dans la cour de la ferme et les allemands le bastonnaient pour lui faire avouer où était les maquisards. D’autres habitants subirent le même traitement. »

« Monsieur POURROY, ancien épicier du Cros, m’a raconté qu’à l’époque il était tout jeune et très curieux. Les allemands avaient rassemblé les chevaux récupérés dans les fermes à St Laurent du Cros et Monsieur POURROY tout curieux qu’il était  a voulu aller voir le rassemblement. Là  les allemands l’on embarqué avec d’autres pour conduire les chevaux dans leur camp à Gap. Arrivé dans les lacets du « Buzon » à mi-chemin de Gap, les maquisards, qui avaient eu vent du passage des allemands, ont mitraillé le convoi. Monsieur POURROY s’est alors couché sous les chevaux pour se protéger. Quand la fusillade s’est arrêtée, il été sain et sauf, il a terminé son périple à Gap où il a été relâché. »

« Nos voisins, en dessous de chez nous, la famille ROBERT, avaient envoyé leurs filles Suzanne et Andrée garder les vaches au champ « Larier » une prairie située au-dessus de notre ferme. Ma grand-mère gardait ses vaches un peu plus loin quand des tirs ont retentis de  tous côtés. Ma grands  mère  a crié à  Suzanne et Andrée d’aller rejoindre leurs parents. « Moi je reste car je suis âgée tant pis si je disparais » a-t-elle ajouté. Les filles ont rejoint la ferme où leur père André été en train de faire passer de la nourriture aux maquisards par une fenêtre camouflée de la maison. »

Leave a Reply