Augusta Bertrand-Pellisson

1893 – 1999

d’Orcières

raconté par sa fille Georgette Favier

Elle a était institutrice à Orcières,  aux Veyers et au village.
Pendant de longues années elle a été secrétaire de mairie à Orcières.

Très généreuse, elle s’est occupé de familles de Juifs, M.et Mme Lebel que l’on appelait Leeb, elle procurait des papiers (vrais ou faux?) pour des gens avec qui elle était en relation dans la région, mais aussi à Lyon.

Augusta, qui habitait un appartement de l’école, recevait des maquisards qui cachaient des armes, dans la cave à charbon et dans des dépendances.

Souvent Pierre Poutrain, est venu chez elle.

Elle a dû descendre à Gap, à la Commandenture, où elle était convoquée, une fois par les Italiens et une fois par les Allemands, elle avait dû trouver les arguments, qui l’ont aidé à se sortir de là.

Après la libération, Augusta a recherché toutes les adresses et tous les lieux où les hommes de la région avaient séjourné en Allemagne comme prisonniers ou déportés, pour les communiquer aux familles.

Elle a certainement fait beaucoup d’autres actions que nous ignorons, et dont elle ne parlait pas.

Leave a Reply